Maîtres et élèves. Et inversement

Avec les élèves de BTSA Productions Horticoles du lycée Terre d’horizon de Romans sur Isère

Pour une animation des territoires

L’enseignement agricole, en plus de ses missions de formation, s’est aussi donné pour ambition l’animation des territoires d’implantation de ses établissements publics.

 

Cette mission était au cœur des préoccupations des premiers animateurs puis des professeurs d’éducation socioculturelle.

 

Les projets d’initiatives et de communication (les PIC) – dont la réforme des BTSA marque la disparition – constituent des opportunités pour travailler avec et pour les acteurs locaux. Ainsi, et depuis des années, de nombreuses écoles du secteur de Romans et de Valence sollicitent les étudiants de BTS aménagement paysager et productions horticoles du lycée Terre d’horizon pour installer des jardins ou sensibiliser à l’écologie.

Changement de perspective

Personnellement, j’appréciais que nos étudiants apparaissent comme des ressources, mais je regrettais le manque de suivi de ces projets. En clair, nous fournissions un service (apprécié), sans donner aux professeurs des écoles les moyens de faire durer, voire de faire sans nous.

 

Pourrions-nous, plutôt, accueillir les professeurs des écoles « chez nous », dans nos serres et sur nos terres ? Leur montrer nos techniques, nos choix et les adaptations potentielles (à leur échelle).

Semis dans des jardinières adaptées

Les outiller pour ainsi dire : concepts-clés, itinéraires techniques, astuces…

 

Qu’ils puissent ensuite retourner en classe pour faire ce qu’ils savent faire de mieux : digérer des savoirs et savoir-faire complexes et les rendre accessibles aux enfants.

 

Au programme (2021-2022)

Un groupe de quatre étudiants a accepté de relever le défi. Le sérieux de leur travail a gagné la confiance du conseiller pédagogique au développement durable de la circonscription de Romans.

 

Les ateliers de formation des maîtres intégreraient le plan local de formation des professeurs des écoles (6 heures).

 

Au programme des deux après-midis :

 

– la visite de l’exploitation avec pour objectif de montrer les processus de production en maraîchage et jeunes plants. Ce fut l’occasion de répondre à de nombreuses questions sur le Bio, les relations entre rentabilité et pédagogie etc. C’était pour beaucoup de professeurs une découverte.

 

– l’atelier jardin pédagogique. Quelles formes ? Quoi produire ? Comment ? Comment s’adapter au rythme scolaire surtout ?

Un exemple de « mini-jardin potager »

– l’atelier expérimentations et multiplications. Mettre en évidence, « la main à la pâte », les besoins de la plante, sa reproduction.

 

– apports théoriques sur les concepts de biodiversité et d’agro(éco)système. Là encore, les questions ont fusé.

 

Les petites victoires

Dominique Hérissé, conseiller pédagogique de la circonscription ayant participé aux ateliers, nous a rapidement sollicités pour réintégrer le projet au plan de formation 2022/2023.

 

Encore fallait -il que des étudiants soient intéressés…

 

Elles sont quatre et, avec elles, le projet va évoluer selon leurs envies : accentuer l’effort de récupération et de compostage.

 

Et selon les besoins des participants qui, dans leurs réponses au questionnaire mis au point par les étudiantes, s’inquiètent de l’outillage nécessaire, sont perdus dans les appellations (labels, certifications) …

 

Cette réponse aux besoins des collègues de l’enseignement primaire constitue une belle mission de service public. Elle révèle les talents de jeunes qui s’épanouissent dans un cadre différent, et savent gérer une forme de pression.

 

Le projet a, enfin, éveillé une vocation. Un étudiant effectue aujourd’hui un service civique dans une association qui vient en aide aux jardiniers, ce qui lui autorise cette boutade « je ne fais plus qu’un avec le PIC ». D’où l’intérêt de bien le choisir.

 


Partenaire

Éducation Nationale. Circonscription de Romans-sur-Isère (Drôme)

 

+ d’infos

Loïc Serrières, professeur d’éducation socioculturelle au lycée Terre d’Horizon de Romans-sur-Isère, Coordonnateur BTS Productions Horticoles, loic.serrieres@educagri.fr